Violences à caractère sexuel

revacs

Prévenir et contrer les violences à caractère sexuel

Le Cégep Beauce-Appalaches a à cœur d’assurer aux membres de sa communauté collégiale un milieu d’enseignement respectueux et exempt de violences à caractère sexuel. C’est pourquoi il a mis en place une Politique visant à prévenir et contrer les violences à caractère sexuel.

Politique visant à prévenir et contrer les violences à caractère sexuel

REVACS

Le REVACS (Ressources pour les étudiants.es et employés.es victimes de violence à caractère sexuel ) est une ressource pour les étudiant.es et pour les employé.es qui vise à prévenir les violences à caractère sexuel au Cégep Beauce-Appalaches.  C’est l’endroit offrant un service d’accueil, d’accompagnement et de soutien pour la personne qui désire recevoir de l’information, déposer un signalement, un dévoilement ou une plainte.

Communauté REVACS sur Omnivox

En tant que membre de la communauté collégiale du Cégep, tu as accès à la communauté REVACS sur Omnivox. Tu as accès à des articles ainsi qu’à des vidéos de sensibilisation liés aux violences à caractère sexuel. Chaque semaine, un thème particulier lié aux violences sexuelles sera abordé. Au courant de la session, plusieurs ateliers sont également organisés sur des thèmes liés à la mission du REVACS.

Formation sur les violences à caractère sexuel

L’ensemble de la communauté du Cégep Beauce-Appalaches, autant le personnel que les étudiants, est invité à suivre une formation qui vise à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel. Cette formation interactive est divisée en plusieurs volets (consentement, signalement), mais elle donne aussi plusieurs pistes pour intervenir auprès d’une personne qui a été victime de violence à caractère sexuel.

Si vous n’avez pas suivi la formation, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant :

Formation pour les étudiants

Qu’est-ce qu’une violence à caractère sexuel?

Plus fréquente qu’on le pense, la violence sexuelle affecte un grand nombre de personnes et de communautés. La violence sexuelle peut se présenter sous plusieurs formes : subtile ou non, elle touche tous les genres et toutes les orientations sexuelles. La violence sexuelle consiste en toute violence, physique ou psychologique, commise par le biais de pratiques sexuelles ou visant la sexualité d’une personne. Cela inclut notamment l’agression sexuelle et le harcèlement sexuel.

Qu’est-ce qu’une agression sexuelle?

L’agression sexuelle implique des contacts non désirés et non consensuels de nature sexuelle.

Qu’est-ce que le harcèlement sexuel?

Il implique des commentaires ou des comportements non désirés de nature sexuelle ou qui ciblent la sexualité d’une personne (remarques à caractère sexuel).

À noter que dans les deux cas (agression et harcèlement), il s’agit de situations non désirées par la personne qui les subit et qui laisse le sentiment d’avoir été violentée.

Qu’est-ce que le consentement ?

    • Le consentement est une affirmation volontaire et il n’est jamais implicite. De plus, le consentement est continu : demander le consentement pour chacune des étapes garantit une expérience agréable.
    • Le consentement est actif. La personne qui fait le premier pas vérifie continuellement qu’elle a toujours le consentement de son partenaire et ne suppose pas qu’il est d’accord pour continuer.
    • Une personne a le droit de changer d’idée et de retirer son consentement à tout moment.
    • Le consentement est mutuel. Tous les partenaires désirent ce qui se passe et personne ne se sent sous pression ou contraint de faire quoi que ce soit. Le consentement est avant tout une question de désir et de respect de toutes les personnes.
    • Le consentement est clair. Il ne devrait y avoir aucune ambiguïté quand il est question de consentement. S’il y en a, il faut : Vérifier avec notre partenaire de manière verbale afin de comprendre tous les signaux non-verbaux.
    • Il y a des situations où le consentement peut être plus compliqué : cas de drogues ou d’alcool puisque cela limite la personne à donner son consentement

     

Traitement d’un signalement ou d’une plainte

Deux options s’offrent à la personne requérante en fonction de la situation de violence à caractère sexuel qu’elle vit. Il peut aussi y avoir une combinaison d’actions. Des explications détaillées se trouvent également à l’article 11 de la Politique.

Signalement Plainte
Un signalement peut être fait auprès d’une personne-ressource. Elle prendra le temps de bien t’écouter et de t’offrir tout le soutien nécessaire. Main pointant vers la droite À la suite du signalement, une plainte peut être déposée. L’intervenante sera présente pour bien te guider dans ta démarche.

Comment déposer un signalement

Le dépôt d’un signalement se fait en toute confidentialité par courriel à l’adresse : jeveuxenparler@cegepba.qc.ca. La personne-ressource te contactera rapidement.
N’oublie pas qu’en tout temps, tu peux aller voir une intervenante. Consulte la liste des ressources d’aide psychosociale ICI.

Ressources internes

Si tu as besoin de parler ou d’obtenir du soutien social, plusieurs ressources sont là pour te conseiller, t’accompagner, te supporter, te diriger ou te référer au besoin.

La prise de rendez-vous se fait en ligne sur le portail du Cégep dans l’onglet «Prise de rendez-vous».

Tu peux aussi les contacter par Mio :
Campus de Saint-Georges : Élizabeth Doyon (travailleuse de corridor) ou France Beaudoin et Jacinthe Drouin (travailleuses sociales)
Campus de Sainte-Marie : Geneviève Poulin (travailleuse sociale)
Campus Lac-Mégantic : Linda Gendreau (technicienne en travail social)

En cas d’urgence

Service Info-social : 811
Sécurité publique : 911
Sécurité du Cégep Beauce-Appalaches: 418 228-8896, poste 5555

Ressources externes

Plusieurs personnes peuvent t’aider. Voici une liste de ressources offertes à l’externe :

CALAC Chaudière-Appalaches : Le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) Chaudière-Appalaches a pour principal mandat d’offrir des services spécialisés aux victimes d’agression sexuelle ainsi qu’à leurs proches.
CALAC Agression Estrie : Cet organisme féministe communautaire vient en aide aux femmes et aux adolescentes de douze ans et plus ayant été victimes d’agression à caractère sexuel.
Centre EX-EQUO – Programme SAS : Le programme de thérapie est offert aux adultes qui présentent un trouble du comportement sexuel déviant ou aux adolescent.es ayant des comportements sexuels problématiques.
Groupe d’aide et d’information sur le harcèlement au travail de la province de Québec : Cet organisme aide à briser l’isolement et le mur du silence qui entourent les personnes vivant ou ayant vécu une situation de harcèlement au travail.
Viol secours : Viol-Secours est le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de la région de Québec et vient en aide aux femmes et aux adolescentes qui ont été victimes d’une agression sexuelle.