/ Cote R

Cote R

La cote de rendement collégial (CRC), souvent appelée “cote R”, est une méthode pour évaluer l’excellence d’un dossier scolaire et pour gérer les admissions dans plusieurs universités québécoises, principalement dans les programmes contingentés.

Calcul de la cote R

Depuis l’automne 2017, le calcul de la cote de rendement au collégial a été modifié et combine maintenant, pour chaque cours suivi, ces trois informations : un indicateur de la position de la personne aux études en fonction de la note obtenue dans son groupe (basé sur le résultat d’une personne aux études en tenant compte de la moyenne et de l’écart-type des résultats du groupe), un indicateur de la force de ce groupe (basé sur la moyenne des cotes Z au secondaire du groupe) et un indicateur de dispersion (basé sur l’écart-type des cotes Z au secondaire des étudiants et étudiantes qui composent ce groupe au collégial). Ces informations s’intègrent de la façon suivante :

Formule de la cote de rendement au collégial (CRC)
CRC=((Zcol×IDGZ)+IFGZ+5)×5
Les nombres 5 dans la formule ne sont là que pour faire en sorte que la cote de rendement soit positive et varie entre 0 et 50. La moyenne des cotes de rendement pour l’ensemble d’un dossier collégial se situe aux alentours de 25.
À propos de
L’INDICATEUR DE FORCE DE GROUPE (IFGZ)

L’indicateur de la force (IFG) permet de tenir compte des caractéristiques d’un groupe d’étudiants et d’étudiantes et donc, de corriger certains effets indésirables. « Ce sont les résultats obtenus aux cours dans les matières ministérielles de 4e et de 5e secondaire suivis au secteur Jeunes par toutes les personnes aux études qui appartiennent à un même groupe au collège qui servent à définir la force et la dispersion du groupe ».

« Il faut cependant garder à l’esprit que si une personne aux études obtient un bon ou un mauvais classement dans un cours suivi au cégep, cela sera dû à la note qu’il a obtenue dans ce cours et non à ses notes du secondaire. L’effet direct de sa moyenne personnelle au secondaire sur son classement au collégial sera très limité puisqu’il ne comptera que pour 3 % de l’IFGZ et de l’IDGZ s’il y a, par exemple, 35 personnes aux études dans ce groupe. On peut donc affirmer qu’aucun étudiant ou étudiante ne « traîne » ses notes du secondaire jusqu’aux portes de l’université ».

Les constantes de la formule de la cote R permettent d’obtenir une cote R qui varie habituellement entre 15 et 35; la moyenne se situant aux alentours de 25. Notons que pour chaque cours suivi par un étudiant ou une étudiante, à l’exception des cours d’éducation physique suivis avant la session d’automne 2017 et les cours d’appoint, une cote R est calculée. La cote R utilisée pour l’admission dans la plupart des universités est la moyenne pondérée (selon le nombre d’unités rattachées à chaque cours) des cotes R des cours.

Les membres du personnel scolaire ont la responsabilité de transmettre un message juste et éclairé quant à l’évaluation du rendement scolaire au collégial et à la cote R. Il est important de mentionner que la cote R actuelle n’avantage ni ne désavantage aucun groupe, aucun programme ni aucun établissement collégial. Par conséquent, la personne qui souhaite entreprendre des études collégiales n’a aucun intérêt à choisir un programme ou un collège en prenant en considération un avantage lié à la CRC qui n’est qu’illusoire.

Récipiendaires des bourses du printemps de la Fondation du Cégep 2024

Bourses du printemps : 17 250 $ remis sur les trois campus du Cégep

Cégep Beauce-Appalaches campus Saint-Georges, bâtisse

Mention d’honneur au colloque de l’AQPC pour Jean-Marc Labbé