Corporatif

Bannière Cégep Beauce-Appalaches

Plan stratégique

Le Cégep Beauce-Appalaches (CBA), fort de la collaboration de son personnel et de ses étudiants, présente son Plan stratégique institutionnel pour la période 2012-2017 ainsi qu’un plan synthèse. Ce plan stratégique se veut d’abord et avant tout axé sur une vision d’une mobilisation pour le développement de l’institution et de ses centres.

Le Cégep entend donc poursuivre les orientations suivantes :

Orientation 1 – S’engager dans une approche distinctive, proactive et innovatrice de la réussite des programmes.

Orientation 2 – Être un partenaire engagé, proactif et innovateur en formation de la main-d’œuvre spécialisée et en développement régional.

Orientation 3 – Consolider des milieux de vie stimulants et un environnement qui favorise l’engagement, l’innovation, la santé globale, des approches humaines et des valeurs citoyennes.

Prenez connaissance de l’état d’avancement du plan stratégique

Projet éducatif

Un cégep, une région, un idéal

Établi à l’origine, à la suite d’une très large consultation tant à l’interne qu’à l’externe, notre projet exprime les attentes des étudiantes, des étudiants, du personnel du Cégep et de la population et identifie les valeurs sur lesquelles il y a consensus. La synthèse de l’évaluation institutionnelle a démontré que le projet éducatif était encore pertinent et qu’il fallait le conserver.

Cet idéal se compose de quatre grandes finalités :

  • Développer les compétences intellectuelles et professionnelles fondamentales, nécessaires à la réussite éducative
  • Développer les compétences personnelles et sociales indispensables à la réussite de sa vie
  • Développer un milieu de vie humain et stimulant qui favorise les études, le travail du personnel et l’engagement communautaire
  • Participer, en concertation avec les organismes du milieu, au développement de la région et s’ouvrir sur le monde

La première finalité renvoie à l’essentiel de la mission de formation du Collège : instruire en développant les compétences intellectuelles et professionnelles fondamentales et considérées comme essentielles à la réussite éducative.

La seconde finalité est intimement reliée à la première. En effet, le développement des compétences intellectuelles et professionnelles fondamentales se fait de façon concomitante et interdépendante avec l’acquisition d’attitudes et de capacités personnelles et sociales jugées indispensables à la réussite de sa vie.

La troisième finalité se situe comme moyen par rapport au développement des deux premières : le Collège doit être un milieu humain, dynamique, propice à l’acquisition des compétences fondamentales et au développement des valeurs personnelles et sociales.

Enfin, la quatrième finalité, complémentaire aux trois premières, a pour objet la participation du Collège au développement de la région et l’ouverture sur le monde. Cette grande région, riche de la diversité de ses activités dans les secteurs économique, social, culturel et éducatif, a toujours su cultiver des rapports nombreux avec l’extérieur pour se développer et s’épanouir.

Riche de son histoire, fort de l’engagement et de la compétence de son personnel, bien soutenu par la collaboration de ses partenaires et de la population et conscient de la qualité de ses étudiantes et étudiants, le Cégep met tout en œuvre pour actualiser les engagements de son projet éducatif.

Il s’agit d’une entreprise ambitieuse qui se réalise progressivement à travers de nombreux gestes éducatifs au quotidien, d’une part, et à travers des décisions, des plans d’action annuels, des plans d’études, des politiques institutionnelles, d’autre part.

Ces engagements sont à la fois une responsabilité collective et une responsabilité personnelle. C’est un grand défi qui requiert la volonté, l’énergie et la compétence de chaque personne. Il s’agit d’un idéal qui conjugue les valeurs qui nous ressemblent et les compétences qui nous rassemblent.

Documents corporatifs

L’actualisation de ce projet éducatif s’effectue à l’intérieur d’un cadre légal et réglementaire bien précis. Ce cadre légal et réglementaire est en partie déterminé par l’assemblée législative. La plupart des lois et règlements auxquels sont soumis tous les cégeps de la province se retrouvent d’ailleurs sur le site Internet de la Fédération des cégeps dans la section «Lois et règlements».

À ces dispositions légales et réglementaires se juxtaposent des règlements, des politiques et des procédures déterminés par le cégep lui-même afin de préciser sa ligne de conduite et ce, toujours dans un souci de réalisation de son projet éducatif.

Les sous-menus de la présente section vous permettent de télécharger respectivement les règlements, les politiques, les directives et les procédures adoptés par le Cégep Beauce-Appalaches. Aux règlements, politiques, directives et procédures s’ajoutent les documents institutionnels ci-dessous.

Ce document précise la vision de développement du Cégep Beauce-Appalaches pour les années 2012-2017.


Ce document précise le rôle, les pouvoirs et les responsabilités des instances décisionnelles du Cégep Beauce-Appalaches en conformité avec le Règlement numéro 2.


 

Ce code a pour objet d’établir certaines règles d’éthique et de déontologie régissant les administrateurs du Cégep Beauce-Appalaches en vue:

  • D’assurer la confiance du public dans l’intégrité, l’impartialité et la transparence du conseil d’administration du Collège, et
  • De permettre aux administrateurs d’exercer leur mandat et d’accomplir leurs fonctions avec confiance, indépendance et objectivité au mieux de la réalisation de la mission du Collège.

Membres du conseil d’administration

  • Éric Bolduc, représentant des diplômés, secteur préuniversitaire
  • Carole Bourgault, représentante des commissions scolaires
  • Guillaume Blouin, représentant du personnel professionnel
  • Lison Chabot, directrice des études
  • Léonie Champagne, représentante des étudiants, secteur préuniversitaire
  • Frédéric Dufour, représentant du personnel enseignant
  • Marielle Fecteau, représentante des groupes socio-économiques (vice-présidente)
  • Suzie Gendreau, représentante des parents d’élèves
  • Valérie Gervais, représentante des entreprises de la région
  • Manon Gilbert, représentante du personnel de soutien
  • Benoît L’Heureux, représentant des partenaires du marché du travail
  • Catherine Langlois, représentante des étudiants, secteur technique
  • Pierre Leblanc, directeur général
  • Amélie Parent, représentante des diplômés, secteur technique
  • Daniel Rodrigue, représentant du personnel enseignant
  • Pier-Luc Rodrigue, représentant des groupes socio-économiques (président)
  • —- vacant —-, représentant(e) du milieu universitaire
  • —- vacant —-, représentant(e) des entreprises de la région
  • —- vacant —-, représentant(e) des parents d’élèves

Comité de direction

  • Pierre Leblanc, directeur général
  • Lison Chabot, directrice des études et de la vie étudiante
  • Caroline Bouchard, directrice des services de la formation continue
  • Louis Dallaire, coordonnateur des ressources matérielles – volet approvisionnement, sécurité et protection
  • Isabelle Déchêne, directrice des services financiers et de la Fondation
  • Simon Éric Bélanger, directeur adjoint des études – pédagogie et programmes
  • Nathalie Poulin, coordonnatrice de ressources informationnelles
  • Sandrine Peria-Simbin, coordonnatrice au recrutement international et à l’intégration
  • Sylvie Rancourt, directrice adjointe aux études – volet cheminement et organisation scolaire
  • Jean-Philippe Vachon, directeur adjoint aux études – vie étudiante et programmes
  • Georges Salvas, directeur des ressources matérielles
  • François Talbot, coordonnateur des ressources matérielles – volet entretien ménager et entretien général
  • Karina Lessard, directrice des ressources humaines et affaires corporatives
  • Karine Rancourt, gestionnaire administrative aux ressources humaines